Beethoven Sonata Lunatica

14,05 €

Beethoven, Sonates n° 9 & 10 pour violon et piano : Lina Tur Bonet & Aurelia Visovan 

Quantité

Vienne. 1803. George Bridgetower, violoniste d'origine afro-européenne, fait fureur par sa virtuosité. Il fascine Beethoven qui écrit une sonate diabolique et magnifique pour son caractère unique et exotique. Malgré l'énorme succès de la première interprétée par Bridgetower et Beethoven lui-même, un commentaire malencontreux du violoniste au sujet d’une des amies du compositeur pousse ce dernier à redédicacer la sonate à Rodolphe Kreutzer, qui ne l'interprétera jamais en raison de son extrême difficulté. Dix ans plus tard, Beethoven compose sa prochaine et dernière sonate pour violon, dédiée à Pierre Rode, dans un registre complètement différent, extrêmement poétique et introverti. Composée durant la période de la vie de Beethoven associée à l’« immortelle Bien-aimée », la sonate conserve toutefois son incomparable énergie. Qualifiée de « virtuose fougueuse » (The Strad), de « violoniste de l’âme » (Sankei Shinbun) ou de « violoniste du diable » (Bayerischer Rundfunk), Lina Tur Bonet rejoint Aurelia Visovan, lauréate du concours MA de Bruges en 2019, pour célébrer le compositeur allemand et ces sonates. Après une quête intense, inspirée entre autres par les recherches approfondies de Clive Brown, une version audacieuse et novatrice est proposée, alliant le feu, la poésie et l'humour de Beethoven à la recherche d'authenticité.

PAS 1086